Jeux du hasard et d’argent – Les inquiétudes de la Commission Justice & Paix

18/06
2014

Les Mauriciens ont joué Rs 11.52 milliards sur le loto et les cartes à gratter dans les 217 semaines au 31 décembre 2013 – une moyenne de Rs 53 millions par semaine. La Commission Justice & Paix a écrit au Premier Ministre le 30 mai 2011 pour attirer son attention sur la dimension absolument phénoménale et inquiétante que prennent le Loto, les cartes à gratter et les jeux du hasard à Maurice, alors même que les Mauriciens se plaignent d’un pouvoir d’achat en baisse et d’un endettement accru des familles.

Les responsables du Loto aiment bien nous rappeler que le Loto a fait 14,795,247 gagnants à ce jour, dont 112 millionnaires.  Ces chiffres sont de nature à laisser une fausse impression chez les Mauriciens.

Ce qu’ils ne nous disent pas, en effet, c’est que 13,796,179 de ces gagnants n’ont remporté que Rs 100 chacun.  Ce qu’ils omettent de dire surtout, c’est qu’il y a eu plus de 421 millions de tickets perdants (96.6% du total de tickets vendus) – une moyenne de 1,811,051 tickets perdants par semaine.

Nous souhaitons partager à vos lecteurs d’autres inquiétudes qui reposent sur des recherches menées dans plusieurs pays et qui font ressortir les points suivants :

  • la population, y compris les mineurs et les non-joueurs, est exposée à une diversité de publicités qui influencent, consciemment et inconsciemment, les attitudes et les comportements.  L’Institut National de la Santé et de la Recherche Médical Français est d’avis que : « La publicité massive concernant les JHA constitue à l’évidence un facteur incitatif à la consommation des jeux.  Désormais toutes les catégories sociales sont concernées. »
  • Les générations actuelles grandissent dans le contexte d’une offre de jeu légalisée et sophistiquée. D’ailleurs, en 2008 au Québec, malgré l’interdiction du jeu aux mineurs, 17% des jeunes du secondaire jouaient à la loterie instantanée. L’âge moyen du début de cette participation aux loteries est de 12 ans. Des recherches aux Etats Unis font aussi état d’un fort taux de participation des mineurs aux jeux (entre 27% et 35%).  Une simple interdiction dans un contexte de publicité massive est insuffisante pour protéger les mineurs.
  • les défavorisés participent davantage aux JHA et cela maintient les inégalités sociales.  Par exemple, selon un sondage de Moriscopie « 55% des personnes endettées ont joué au moins une fois durant le mois (Le Défi du 14 mars) ».
  • la loterie et les JHA ne peuvent être envisagés par les joueurs comme une solution économique car le nombre de gagnants et les gains obtenus sont marginaux alors que les  mises sont conséquentes, perpétuant ainsi le clivage entre riches et pauvres
  • les JHA, au même titre que l’alcool et le tabac, créent une dépendance et sont néfastes à la santé et à la qualité de vie du joueur et de ses proches

En vue de ces risques, la Commission Justice & Paix réitère la suggestion faite au Premier Ministre dans sa lettre du 30 mai 2011 – lettre qui est restée sans réponse – d’instituer une étude sur le phénomène du jeu à Maurice en vue d’interdire ou d’encadrer au moyen d’une législation très sévère la publicité sur les jeux de hasard à Maurice, comme cela a été le cas pour d’autres formes de paris.

Commission Justice & Paix

Diocèse de Port-Louis

 Quelques chiffres :

Les chances de gagner au Loto :

La chance de tirer 3 bons numéros, donc de gagner Rs 100, est de 1 sur 32.

La chance de tirer 4 bons numéros, donc de gagner Rs 487 en moyenne, est de 1 sur 456.

La chance de tirer 5 bons numéros, donc de gagner Rs 10, 330 en moyenne, est de 1 sur 18,818.

La chance de tirer 6 bons numéros, donc de gagner le gros lot : Rs 18 millions 766 roupies en moyenne, est de 1 sur 3 838 380.

Commentaires

  1. Maria COULON a écrit

    Je m’inquiète pour les plus vulnérables, les jeunes, les vieux et les pauvres.les jeunes qui se laissent tenter par la publicité et les parents joueurs.les vieux qui désirent faire le bonheur de leurs enfants et les pauvres qui veulent voire des jours meilleurs.il n’y a pas que les jeux du hasard et d’argents qui m’inquiète il y a aussi tout les autres fléaux qui s’en suivent, la drogue, l’alcool, la prostitution qui touchent de plus en plus nos jeunes. Il y a une partie de notre population qui est en destruction. Nous pouvons être vigilants avec nos enfants mais si nous ne faisons pas attention aux enfants des autres qui nous entourent, tôt ou tard que tu sois ministre, docteur, pharmacien, professeur, coiffeur, maçon etc.… Sois conscient que cela peut arriver à ta famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>